Parkinson – Alzheimer – Sclérose en plaques

On s’est dit que l’innovation pouvait améliorer le quotidien des malades et de leurs aidants

Je fais un don
Illustration header

Pour favoriser le maintien à domicile des personnes atteintes de maladies neurodégénératives

Les maladies neurodégénératives se caractérisent par la destruction progressive de cellules nerveuses. Cette mort neuronale, plus rapide que celle observée lors d’un vieillissement normal, intervient dans une région précise du système nerveux central. Il peut s’agir de zones du cortex associées aux fonctions intellectuelles et émotionnelles (maladie d’Alzheimer) ou de structures profondes du cerveau davantage impliquées dans la motricité (maladie de Parkinson), du cervelet avec de l’incoordination et des troubles de l’équilibre (ataxie), mais aussi de la moelle épinière (sclérose latérale amyotrophique) ou des nerfs périphériques (maladie de Charcot-Marie-Tooth).

1 million

La France compte aujourd’hui plus d’un million de personnes dépendantes dont 60 % vivent à domicile et 40 % en établissement. Selon les projections de l’Insee, ce nombre devrait doubler à horizon 2060…

1%

Si le maintien à domicile est souvent préféré au placement en établissement seul 1 % de la population peut actuellement financer sur ses propres ressources son maintien à domicile.

Nous soutenons la recherche et l’innovation en faveur de l’autonomie.

Les technologies actuelles rendent désormais possible d’envisager des dispositifs innovants qui aident les personnes atteintes de troubles cognitifs et moteurs à rester autonomes le plus longtemps possible. Télésurveillance, télémédecine, domotique ou objets connectés apparaissent comme autant de solutions pour aider à vivre mieux et plus longtemps chez soi. Il reste à les faire connaître, les faire adopter et à les développer pour les rendre accessibles au plus grand nombre.

La Mutuelle Générale a décidé d’encourager et soutenir les avancées en faveur de l’autonomie des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. C’est la vocation de la fondation qu’elle a créée en février 2014 sous égide de la Fondation de l’Avenir.

Les missions de la fondation de La Mutuelle Générale

  • Développer la recherche en faveur de l’autonomie des personnes atteintes de maladies neurodégénératives.

  • Expérimenter des dispositifs innovants d’accompagnement des patients et de leur entourage s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication en lien avec les professions et institutions de santé.

  • Favoriser les collaborations entres les acteurs et les chercheurs du domaine de l’ingénierie, de la santé et des sciences humaines potentiellement concernés par ces nouvelles technologies et leur impact médical et sociétal.

  • Diffuser l’information en direction de tous les personnels scientifiques, médicaux et sociaux concernés, ainsi qu’auprès des familles et du public plus large.

Pour en savoir plus sur La Fondation de La Mutuelle Générale

Co-assist et ROBOd’Home : 2 projets innovants soutenus par la Fondation de La Mutuelle Générale

Chaque année la Fondation de La Mutuelle Générale lance un appel à projets et apporte un soutien financier à un ou plusieurs lauréats sélectionnés.

Elle apporte en priorité son soutien aux projets qui permettent concrètement d’assurer :

  • le maintien au domicile le plus longtemps possible dans des conditions de bien-être et de sécurité optimales,

  • le suivi et l’accompagnement du malade et des aidants familiaux et professionnels

  • une prévention efficace autour d’un bon entretien des capacités physiques et facultés mentales.

Co-assist

Co-assist

La start-up Co-assist a développé un bracelet connecté qui permet de géolocaliser les personnes atteintes de maladies neurodégénératives et de détecter à la fois leurs déambulations extérieures et leur éventuelle chute ou malaise.

Notre solution a deux principaux atouts. D’une part, elle fonctionne partout et tout le temps et d’autre part, toute la chaine de l’alerte est automatisée, ce qui permet d’améliorer l’efficacité du dispositif tout en limitant les coûts.

Pierre-Yves Champagne
Président de Co-assist

ROBOd’Home

ROBOd'Home

Le projet ROBOd’Home a pour objectif d’évaluer la satisfaction de patients âgés qui, de retour à leur domicile suite à une hospitalisation, bénéficient d’un accompagnement robotisé par le robot Pepper. Menée par le Docteur Emilie Guettard pendant 18 mois, cette étude exploratoire est actuellement réalisée au sein de la clinique Beau Soleil à Montpellier.

Pour la première fois, nous disposons d’informations précises sur l’efficacité de Pepper pour la surveillance de personnes fragiles, sur son accueil par les patients, sur son aide auprès des soignants.

Dr Emilie Guettard, praticienne à la clinique Beau Soleil de Montpellier, porteuse du projet ROBOd’Home

Prêt(e) à faire un don ?

Je fais un don